Ebats résilles

Publié le par Joëlle Pétillot

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

Publié dans Trousse-chemise

Commenter cet article

Gévé 04/02/2016 17:31

Délicieux ce texte ! Mais peste, que la gazelle est jolie !

Pata 25/01/2016 14:08

Comme elle est élégamment dite, cette frustration pansée en solitaire !
Les bas sont restés sans les ébats qu'il aurait espéré :)

Nouvel Alain (Mauron) 20/01/2016 12:07

Excellent et fort coquin... Eros, quand tu nous tiens!... On nous parle de sa déception à lui, mais je suppose que la sienne, à elle, fut plus grande encore... Et qu'elle en voulu beaucoup au benêt qui ne sut comment il eût fallu s'y prendre
pour qu'elle renonçât
à sa voilette et à ses bas,
à sa mantille et à
ses la-
cets...

franek 20/01/2016 10:21

quand les dentelles volent au vent du désir

chome 19/01/2016 19:00

Sans manières, sans lanières, de toute manières la basket de nos jours se porte avachie et lâche d'attaches, à l'inverse du string..