Léger florilège de projets pour déranger les gens

Publié le par Joëlle Pétillot

Léger florilège de projets pour déranger les gens

Ecrire un livre abscons, dans le genre imbitable - neuf cents pages imprimées petit - et l'intituler : "Éloge du flan".

____________________________

Gros gâteau, trois convives. Prendre, en se servant la première of course, le plus conséquent morceau parmi les trois qui restent. La tête des deux autres... Une anthologie. Ça donne encore plus de goût au morceau choisi

________________________________

A propos de goût, pourquoi ne pas créer un exhausteur de dégoût ?

Quoique : à voir ou écouter le monde comme il ne va pas, me demande si ce serait utile. Devant certaines tronches télévisionnées dans leurs oeuvres vaguement Marine, le dégoût, il s'invite tout seul. Le sens de "déposer une gerbe" s'en trouve d'ailleurs sensiblement modifié…

___________________________________________

Répondre à un quidam flottant qui demande son chemin :

"Il n'existe pas de nombres entiers non nuls x, y et z tels que :

xn + yn = zn,

dès que n est un entier strictement supérieur à 2."

Le must : tourner les talons en marmonnant: "T'as l'bonjour de Fermat".*

______________________________________________________

Et un jour, refuser de rendre l'âme. On me l'a donnée.

* Détail authentiquement biographique : mon frère (très ) aîné, alors en Maths-Sup et ne vivant plus à la maison, venait me garder, (bébé paraît -il aimable mais difficile à endormir) pour que les parents sortent. Il parvenait à me faire pioncer, dit-il, avec ce théorème. La face B. c'était Desargues-Sturm : "Tout faisceau linéaire de cônique définit sur une droite une division en involution. "

Eh oui.**

** Je suis devenue un mammifère purement littéraire. Je tiens à dire que pour autant, le frangin fut par la suite un excellent prof. Meilleur que baby sitter.

Publié dans Réflexions-fêtes

Commenter cet article

Hélène Py 28/01/2016 17:01

"Déposer une gerbe" ou "Rendre l'âme".... avec toi, ça prend du relief ! Je vais essayer le coup du gâteau; j'ai encore jamais osé...

Pata 25/01/2016 20:37

Hé, hé... Je me souviens de ces mots malicieux, et pour cause : il est tellemebt rare que je me régale avec un flan !!

chome 24/01/2016 09:51

Un système n'est pas réductible à la somme de ses composants ; on peut "caguer" une mayonnaise…
Au fait, pas assez de vernis pour les gros orteils?