Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Joëlle Pétillot

Rêve par rêve

Rêve par rêve

Se taise enfin la terre sous le pied nu

La brûlure du regard blessé de rayons durs

L'orage écartelé

Quand on voudrait l'épure

L'ange hurleur

posé sur les seuils endormis

Les serpents de la peur aux charges des fusils

Se taisent enfin les mille morts des arbres

Dans ces forêts de sève-sang 

Où les troncs empilés verdissent pour l'honneur

Se taise la douleur des aimés

Qui fait de nous des sacs

Impropres à consoler

Se taise cette vie-là dévoratrice

Et que la paix

Brille dans la lenteur, au bout des doigts

Rêve par rêve

Qu'elle prenne dans les sentiers

Toute la place.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

suzame 18/12/2017 20:36

Dis-nous que tu lis tout haut tes poèmes. Si je te donne mon n° de portable, peut-être accepterais-tu d''enregistrer ta lecture et de me l'envoyer. Oh quelle audace ! A bientôt.

Bruno FortuneR 14/12/2017 01:40

Ça fait tant de bruit, le silence, et tes mots tant de rêves.

Marie-Cécile Objectivement Nature 07/12/2017 21:51

Respect !

Hélène Py 03/12/2017 22:45

Peut-être oui, à force d'en rêver...

Eve de Laudec 03/12/2017 16:51

Que de bruit....

Éric Costan 30/11/2017 20:27

Je suis touché par la force, la conviction de cette demande.

Christian Knoll 30/11/2017 19:41

Oh oui, quelle belle invitation emballée dans de si jolis mots : et si nous mettions, en effet, plus de rêve et de quiétude réparatrice dans ce monde fait de blessures, de ruptures, de vacarme... ! Invitation que j'accepte bien volontiers, non sans t'envoyer quelques chaleureux bisous pour la route:-)

Colette 30/11/2017 18:10

................