Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Joëlle Pétillot

Debout portant

Mémoire canif

râcle le rauque du passé 

brouillard d'oiseaux

repasse le film

dis viens

on se fait une toile émeri

 

Chagrin gibier têtu 

impossible d'avoir sa peau

même debout portant

ne reste plus qu'à flotter

un égoïsme pâle

dans une forêt où aucun arbre

ne sait son nom

 

Une vie

c'est deux dates sur une pierre

fixées par un nom clou.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Clément G. Second 26/03/2020 20:19

Je partage tellement ... que j’ajoute modestement ceci : entre deux dates dérisoires sous l’angle de la finitude, infimes traces de grain de pollen sur le vide ontologique, on a levé le regard et la tête vers le soleil, un temps qui ne se compte pas à coup sûr que sur nos horloges obscènes de métal. nos calendriers flapis. Un temps, on ne sait pas.. Vastitude ou laps, trompe-l’œil ou orifice pour clef d’un verso peut-être seul recto qui se laisse parfois approcher à contre-chagrin ? Chère Joëlle. À bientôt sur nos ondes. Toute mon amitié.