Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Joëlle Pétillot

Petite chronique des grandes hontes -31- La vie rêvée d'Orange

Il y a peu, j’ai eu un souci de télécommande. Ma pudeur est grande, aussi ai-je attendu pour en parler que le temps lave un peu ma blessure.

Ce jour là, j’étais face à l’écran, appuyant sur un numéro de chaîne pour connaître l’état du monde, habituée que je suis à en prendre connaissance à une certaine heure pile café en main non je ne suis pas psychorigide.

J’appuie, rien ne se passe. J’appuie derechef, toujours rien. Je m’énerve, rien de même. J’éructe, rien itou. Bref, de fil en aiguille figure sur l’écran un message comme quoi c’est une erreur T32. Voilà qui fait avancer les choses à grands pas : à défaut de sa nature, connaître le nom d’une erreur permet de respirer un brin. Il paraît.

Je suis avec efficience le protocole indiqué sur l’écran, « éteindre-et-rallumer-la-box-éteindre-et rallumer-le-décodeur (entre nous, bien que n’étant pas prix Nobel de physique j’y avais pensé toute seule), j’applique ledit protocole à plusieurs reprises.

Rien.

Je me rends donc depuis l’ordinateur sur l’assistance Orange. Il faut rentrer un mot de passe dont je ne me souviens plus, et une adresse mail que mes doigts tremblants d’agacement écrivent mal. On me dit que le mail entré est incorrect, que le mot de passe est in-dis-pen-sable-bleu pour accéder à ma page personnelle à moi qui m’appartient. J’ai hyper envie d’être incorrecte aussi mais je me retiens, bien qu’étant seule chez moi. Le mal que ça fait l’éducation…

Après plusieurs tentatives, je parviens à franchir ce Rubicompte et me retrouve sur ma page devant la rubrique « Assistance ».

Liste de questions, il faut en cocher une  pour dire ce qui ne va pas.

Je ne peux rien cocher parce que mon cas n’est pas évoqué. Ils ont tout anticipé, sauf les pannes de télécommande.

Comme c’est ballot.

J’avise dans un coin une rubrique « Exprimez-vous » dans laquelle je brode de mes doigts aériens « ma télécommande est en panne ».

Je précise que c’est un chat (prononcez Tchatte ») et qu’il m’est aussitôt répondu « Pouvez –vous reformuler ? ».

Je reformule, re-reformule, tandis qu’à la mesure de ma perplexité, ma température corporelle s’élève de quelques crans.

Je formule une tierce fois, précisant non sans fierté qu’il s’agit d’une erreur T32.

Réponse : « Je suis un jeune robot, voulez-vous parler à un humain ? »

 

Là … Posons-nous un instant, s’il vous plaît.

Je jure solennellement que je n’invente rien. C’est au mot près ce qu’affiche l’écran.

On vit une époque où le Grand Nulle Part de l’Autre côté de l’ordinateur s’incarne dans un dialogue de ce genre, dont je suis sûre que plein de gens le trouvent normal.

«  Je suis un jeune robot, voulez-vous parler à un humain ? »

Donc :

- Parler à un humain est l’option de secours, l’élan du désespoir, le dernier recours, le truc à faire quand on a tout essayé ?  

- Faut-il en déduire qu’il se trouve de vieux robots pour répondre aux gens ?  Genre : « Je suis un robot gériatrique et j’ai déjà oublié la question » ?

Je mourais d’envie de répondre une incongruité, pour voir.  Allez, je me fais plaisir :

-  Je suis un jeune robot, voulez-vous parler à un humain ?

- Non, non, j’adore les jeunes robots

- Formulez votre demande

- On dîne un de ces soirs, D2R2 ?

- Veuillez reformuler votre demande.

- Quoi, c’est pas encore assez ? Je couche pas le premier soir.

- …

-…

Bien. Brisons là  et reprenons.

À ma demande un humain a pris la suite, mais après qu’il fût exigé de moi de prouver que je n’étais pas un robot. En clair, il me fallait garantir, en cochant les bonnes images représentant un renard (donc soigneusement éviter la photo de gauche et celle du dessus figurant l’une un autobus et l’autre un tubercule), que j’étais bien… une humaine. Avec, à l’autre bout, un humain à qui on ne demandait pas l’ombre d’une preuve, à lui.

Un dialogue s’ensuivit :

- Bonjour (toujours cette foutue éducation), ma télécommande TV est en panne.

- Bonjour, ici Machin. Quel est votre problème ?

J’ai fait un copier-coller parce que je sentais la lassitude m’envahir. Je réitère dents serrées :

- Ma télécommande est en panne.

Les naseaux débordants de moutarde, j’écris dans la foulée inutile de me dire de tout éteindre et rallumer, je l’ai déjà fait gngngn fois.

 S’écoule un temps. J’attends l’oracle.

Qui finit par venir :

- Nous allons vous envoyer une nouvelle télécommande. Vous la recevrez en fin de semaine.

Je suis d’humeur massacrante, mais taquine.

- Pouvez-vous m’expliquer ce qu’est une panne T32 ?  

Réponse :

- Vous recevrez une télécommande neuve en fin de semaine.

De nos jours, l’humain n’est pas une affaire,  c’est moi qui vous le dis.

Quand mon héros est rentré de la guerre ( il travaille à l’hôpital et ce n’est pas tous les jours de la tarte ) il a pris la télécommande et de sa royale main il a changé les piles.

Elle marche à ravir.

C’est juste que je n’y ai pas pensé une seconde.

Peut-être qu’au fond, je suis un jeune robot ?

  

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie-Cécile 11/03/2020 21:38

Succulent ! Et comme ça tu as une télécommande de secours !
D'avoir la honte, ça prouve aussi que tu n'es pas un robot :-)...

christina 09/03/2020 20:22

Moi je la reconnais l'Amélie de là-dessous !
Au moins tu recevras une télécommande de secours et comme ça tu pourras racheter des piles ! Elle est pas belle la vie ?
Tu savais qu'en "cochant" les bonnes images pour prouver que tu n'es pas un robot, tu participais à nourrir les milliards de données que requiert la mise au point de l'AI des vrais robots ? Toutes ces données sont introduites afin de leur permettre de différencier un écureuil d'une girafe etc etc... et vive les pannes de télécommande elles font avancer la science !

Joëlle Pétillot 11/03/2020 09:34

Mais non, j'ignorais ça. merci de contribuer à mon édification.

Amélie 09/03/2020 18:03

Il m'est arrivé strictement la même chose il y a à peine un mois. Je précise que je suis à la limite de la débilité mentale dès lors qu'il s'agit d'appuyer ou d'ouvrir sur quelque chose (ce qui marche également pour tirer ou fermer). Il fallait que je change les piles de ladite télécommande.
J'ajoute une chose, une petite variante : le robot ne m'a pas dit de suite qu'il était robot. Je lui ai donc demandé (sans connaître son genre) s'il était possible d'avoir un conseil à propos d'une télécommande récalcitrante (j'étais déjà agacée) et il m'a fait une réponse formidable qui m'a laissée pantoise : Vous demandez s'il est possible d'être conseillée parce que votre télécommande ne fonctionne plus. Oui, c'est possible.

........

Alors comme ça fait du bien de lire ce texte !!! :-) Merci Joëlle :-)

Joëlle Pétillot 11/03/2020 09:35

Oooh, c'est encore plus gouleyant que ma mésaventure. Vas-y, fais en quelque chose ! ;-)