Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Carnet des lointains ailleurs -3-

Carnet des lointains ailleurs -3-

Ce pourrait être une fable : la lanterne et le coffre-fort... Celui-ci, lisse et imbu de sa modernité avec sa poignée métallique, paraît narguer la pierre. La pierre s'en fout : lanterne droite dans son absence de botte, coiffée d'usure noble et de correction...

Lire la suite

Carnets des lointains ailleurs -2-

Carnets des lointains ailleurs -2-

La divine parenthèse entre l'immense et le regard, notre œil-papillon de nuit attiré par la lumière, tandis que l'œil du dedans en curieux incontrôlable va chercher l'inconnu, la parole muette, au cœur du noir. Un or caché, une soie, la perfection des...

Lire la suite

Carnet des lointains ailleurs

Carnet des lointains ailleurs

La nature se doit d'être domptée. L'arbre encagé s'élance quand même, et les bambous qui le chapeautent visent loin, haut. L'arbre enfermé - mais l'est-il vraiment ? - regarde droit le ciel que la cime cherche à crever. J'aimerais pour beaucoup d'humains...

Lire la suite

Nocturne

Nocturne

Nocturne. Parfois, il s'agit de musique. Mais pas n'importe laquelle: celle qui te sortait des doigts, même noueux et un peu déformés par l'âge. Si peu. Je te revois, bien droite, tes cheveux blancs-gris que tu n'avais jamais colorés parce que tu trouvais...

Lire la suite

Lou la Louve

Lou la Louve

Lou la Louve a quelques amants Elle les aime, elle leur ment L'Un avait le regard limpide et un sourire-oiseau, un sourire à faire pousser des ailes à celui qui le reçoit. Elle l'avait eu à force de le vouloir. Toutes les filles le voulaient. Il avait...

Lire la suite

Ulysse et moi

Ulysse et moi

C'est l'homme aux mille tours, Muse, qu'il faut me dire, Celui qui tant erra quand, de Troade, il eut pillé la ville sainte, Celui qui visita les cités de tant d'hommes et connut leur esprit, Celui qui sur les mers, passa par tant d'angoisses, en luttant...

Lire la suite

Nommez vous

Nommez vous

Désorientable À merci La ligne de suite est sans fin Elle trace Quelle émergence au coeur de nuit, quelle fraction, je ne sais pas. J'en compte un si grand nombre Alors que je n'ai pas encore vieilli. La route me dévore, elle ne m'attend plus. Le temps...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>