Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Joëlle Pétillot

Bibi fricoté
Hebergeur d'image



Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image
Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Michèle Morgan en Bigoudène, hu hu hu ! Et le keffieh sur la tronche de Netanyahou ? Arf arf.
J'adore ma Joëlle.
Et ce petit ensemble symbiotique texte/illus, bien sûr.

Un regretté ami y aurait apporté sa modiste contribution.

Bravo :).
Répondre
N
J'adore cette sensualité qui n'a l'air de rien, ces "suivez-moi jeune homme" désinvoltes et gracieux mais qui, comme tu dis, promettent tout sans rien dire, sans même que la promesse n'engage... Si ce n'est celui que ces atours ensorcellent. Oui, il y a des têtes à chapeaux, et des têtes sans chapeaux. J'ai la chance de vivre avec une femme qui aime les porter et à qui ils vont bien. Foulards, bérets, casquettes, ou complexes créations de tissus, tout lui va.
Répondre
K
Quel beau reportage sur le bibi dans tous ses états ! Les dessins superbes, la mise en page très agréable, les mots qu'il faut... Bref, tout contribue à une belle balade parmi l'histoire du chapeau.
Merci Joëlle (je suis certaine que ta grand-mère serait fière de toi ! ^^)
A bientôt
Répondre
W
Comme je l'ai déjà dit "La femme s'ouvre jusqu'au mystère"... mais ici chapeau ! l
La femme femme semble si ouverte que je la garde pour bibi.
Joëlle Pétillot est LA FEMME !
Répondre
B
Chapeau! très bel éloge du couvre chef (couvre chef; tout un programme!) et ce n'est pas moi qui te dirai le contraire. Très belles illustrations aquarelles. Chat-peau donc. Bruno
Répondre