Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Joëlle Pétillot

 

Japon 2015. Les gens, l'enfance, les instants.
Japon 2015. Les gens, l'enfance, les instants.
Japon 2015. Les gens, l'enfance, les instants.
Japon 2015. Les gens, l'enfance, les instants.
Japon 2015. Les gens, l'enfance, les instants.
Japon 2015. Les gens, l'enfance, les instants.
Japon 2015. Les gens, l'enfance, les instants.
Japon 2015. Les gens, l'enfance, les instants.
Japon 2015. Les gens, l'enfance, les instants.
Japon 2015. Les gens, l'enfance, les instants.
Japon 2015. Les gens, l'enfance, les instants.
Japon 2015. Les gens, l'enfance, les instants.
Japon 2015. Les gens, l'enfance, les instants.
Japon 2015. Les gens, l'enfance, les instants.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Nidjitt, quel plaisir de te lire. J'espère que tu vas bien. Merci d'avoir marché dans mes pas.
Répondre
N
Un privilège rare de suivre un guide aussi sensible à la tendresse et la beauté.....
Répondre
J
Nidjitt, quel plaisir de te lire. J'espère que tu vas bien. Merci d'avoir marché dans mes pas.
C
J'ai toujours eu une grande tendresse pour le Japon. Au point de commencer à apprendre la langue pour pouvoir lire mes mangas préférés dans le texte, au temps où Tonkam ne proposait pas encore les traductions...
Très joli trip, bien dans le ton et l'esprit du pays.
Répondre
N
Quel dépaysement visuel ;;;
Répondre
L
J'ai déroulé le voyage par la fin. Et ça tombe bien, j'ai préféré le début. Enfin, la fin .... Bref ....
Ce n'est plus un voyage, c'est une aventure que tu as vécue là ! Loin de nos références, de nos codes, de nos paysages ...
Répondre
R
Chanceuuuuuuuuuuuuuuuse!
Répondre
P
Ta paume, petite province aussi de notre rêve.
Répondre
M
Un carnet de voyage poétique que j'ai pris plaisir à feuilleter, lentement.
Répondre
B
Je ne sais si je dois dire "très belles photos si bien commentées" ou"magnifique reportage oh! combien bien illustré" En tous les cas tout le japon est là dans la délicatesse des vues et de ta poésie qui finissent par ne faire plus qu'un.
Répondre
C
Bonheur d'aller dans tes pas
Répondre