Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Joëlle Pétillot

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Comment se lasser de l'onde, qu'on voudrait presque arrêtée un instant,
entre vos mots ?
Répondre
J
Merci à vous Samuel-Martin Boche. Fortement touchée de votre passage.
E
Une flaque lumineuse !
Mais ferme moi vite cette main.
Répondre
J
L'eau passera au travers, mais je veux bien essayer...
C
"Je regarde passer le fleuve dans ma main" ... C'est tellement ça, tellement bien dit ! L'instant de grâce suggéré en quelques mots ... Bravo, madame !
Répondre
J
Merci ma dame. Je mets l'espace entre ma et dame, parce que.
B
Je bois tes mots à même ta ligne de vie.
Répondre
J
Open bar, Bruno.
A
Très pur, ce poème ! Transparent et profond, comme un fleuve.
Répondre
J
Merci Alain. C'était cela que je voulais, alors, si tu le ressens ainsi...
C
Chère Joëlle. Je lis très attentivement Fleuve, après avoir fait de même devant l'odyssée. Je songe fort à vous.
Répondre
J
Fleuve et sirènes ne se renient pas. Vos pensées me portent, Clément.
S
JUSTE! tellement JUSTE!!
Répondre
J
Sophie, tes mots comme ton passage, tout me va.