Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Joëlle Pétillot

Écorce vive

Sinueux  le cri lent bégaye

Sa part d’amour inachevé

 

Au soleil bas les mots s’empourprent

 

La mer, le fleuve-temps,

La voix de toutes les rivières

Le décalque de nos vies brèves

Rien ne se tait

Jamais vraiment

Car il n’est de vrai silence

Que dans l’assourdi.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
J'adore cette photo !
Les quelques mots aussi ♥
Répondre
E
Lu et relu
Encore
Répondre
B
comme Colette, plus "*"
Répondre
C
"... que dans l'assourdi." Oh oui, et de toutes mes mains je signe.
Répondre
C
**************
Répondre