Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écorce vive

Écorce vive

Sinueux  le cri lent bégaye

Sa part d’amour inachevé

 

Au soleil bas les mots s’empourprent

 

La mer, le fleuve-temps,

La voix de toutes les rivières

Le décalque de nos vies brèves

Rien ne se tait

Jamais vraiment

Car il n’est de vrai silence

Que dans l’assourdi.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Joëlle Pétillot


Voir le profil de Joëlle Pétillot sur le portail Overblog

Commenter cet article
M
J'adore cette photo !<br /> Les quelques mots aussi ♥
Répondre
E
Lu et relu <br /> Encore
Répondre
B
comme Colette, plus "*"
Répondre
C
"... que dans l'assourdi." Oh oui, et de toutes mes mains je signe.
Répondre
C
**************
Répondre