Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Joëlle Pétillot

Fais passer

- Je suis là !

- J'envoie

- Fais passer !

- Je commence par...

- L'enfance, les douleurs, les souvenirs qui blessent...

- A l'eau !

- Non, je pars avec. Si je les laisse ici, je ne serai plus moi.

- Les cicatrices aussi ? 

- Oui.

- Je suis là. Envoie !

- Faites bien attention, celle-ci est importante. 

- D'amour ? 

- Oui.

- Envoie ! 

- Hé, moi aussi, j'ai quelque chose.

- Je suis là. Envoie !

- C'est très lourd.

- Je suis là ! 

- J'envoie.

- C'est très lourd, en effet. Pourquoi ? 

- Il n'y a rien dedans. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Hmmm
Partir dans une barque déserte, pleine d'absence enfin réconciliée pourtant
Répondre
C
Le délice du naufrage : jeter par dessus bord, un lest qui ne vous appartient pas !
Répondre
J
Comme une sorte de testament ? Je leste à mes héritiers etc...
A
Le poids du vide ! ...
Répondre
J
Eh oui, Alain. Et il pèse, parfois. Le poids de l'absence.
É
Ça fonctionne aussi à rebours !
Répondre
J
C'est vrai !
M
Choisir ce qu'on emporte, mais aussi laisser du vide, de la place pour l'imprévu, pour l'imprévisible...
Répondre
J
Oui, c'est une belle attente. Merci Marie-Cécile.