Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Station d'essence

Station d'essence

 

Station d’essence, sommeils amputés

chaque voiture sa silhouette

le chemin su par cœur

au point qu’on ne le voit pas

 

on roule

on ne roule plus

voitures morses, le long ruban

point, trait, point le lent écoulement

galop de chien après les ombres

dans les habitacles

des sauvages ployés

journalière soumission

les coffres remplis d’océan

pare-brise

criblé de gouttes

efface, laisse, efface

broyées par l’essuie-glace

qui ne compte jamais les morts

 

De quel désert sommes-nous les dunes ?

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Joëlle Pétillot


Voir le profil de Joëlle Pétillot sur le portail Overblog

Commenter cet article
A
"le chemin su par cœur<br /> au point qu’on ne le voit pas"<br /> <br /> ou bien<br /> <br /> "De quel désert sommes-nous les dunes ?"<br /> <br /> Ou comment écrire superbement sur un sujet a priori ingrât, trivial.<br /> Il se passe tant, tant de choses, dans un habitacle, mini maison dérisoire.<br /> <br /> Merci Joëlle :-)
Répondre
J
Merci de ta fidélité, Amélie chère;<br />