Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Joëlle Pétillot

Peau d'archange

À chaque cil des archipels

la soie de la déroute

le satin des défaites

une ombre diagonale

l’île d’enfance revenue de près

terre de longue mémoire

posée

à l’angle de l’espoir.

***

toute une vie

et au-delà

dictée enroulée d’empreintes

de pas

***

Les oiseaux fouissent sous le givre

qui dépose en tombé de franges

sur le nu des branches avides

sa sueur d’archange.

***

Un nuage esseulé habille

l’attente d’un désert tout blanc

gamin perdu

dans cette cour immense

glisse en douceur

sa proéminence grise

tortillard effilé qui danse

gobeur de ciel

***

l’oubli épie, gueule béante.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Je retrouve, en te lisant, ce qu'on appelle parfois d'un mot pompeux "le mystère de l'autre", tes mots sont à la fois obscurs et translucides, tu parles de ta familiarité avec ton monde, avec tes payse ttes gens et je les devine, je te devine avec eux, tout en imaginant bien que c'est moi que j'entr'aperçois en t'observant. Tu dis, tu caches, tu joues à cache-cache "mais c'est pour mieux te trouver mon enfant"...
Répondre
J
Tu as si bien tout compris. Merci Alain, de ce regard aigu.
M
une manière si délicate de regarder le monde. Merci
Répondre
A
J'aurais aimé l'écrire !!
Répondre
J
Merci à vous Armelle. Bonne soirée.