Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Joëlle Pétillot

Les corbeaux

 L’azur caisse de résonnance

pare au rebond des noirs oiseaux.

La chanson rauque

grignote la colline

coupe le silence de soie

en déchirures sonores.

 

Un crépuscule horticole

plante les étoiles pâles

sans alignement  

l'aléatoire sourit de ces semis rebelles

pas encore brillants

juste taillés aux corbeaux.

 

Le bonheur enroué

c'est le bonheur quand même

dira plus tard l’aurore

soignez-moi vite

ce mal de gorge du monde

 

mais il n’est pas de miel

assez puissant

pour guérir les corbeaux.

 

 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Huet Valérie 04/04/2021 15:09

Et pour accompagner ce délicieux poème

https://latabledemaitrecorbeau.fr/products/miel-artisanal

clément G. Second 03/04/2021 21:14

Pour les guérir, peut-être pas, chère Joëlle.
Mais pour nous en guérir ?
À nous, lame de lumière ! Passe de noir en noir ces semblants de beaux corps de la mélancolie.

Alain Nouvel 03/04/2021 22:21

"Vous êtes les Phénix des hôtes de ces bois" aurait dit La Fontaine... Mais de quelle déchirure parles-tu ? De quelle raucité et de quel mal de gorge ? Je pense aussi aux "Corbeaux de la Chanson de Rimbaud : "La Rivière de cassis"... "Le vol de cent corbeaux l'accompagne / Vraie et bonne voix d'ange..."