Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Joëlle Pétillot

Tête de bois

Quand le passé fait sa tête de bois

et reste là

sans bouger

timidité de la lumière

elle entre à pas de louve

franchit la douve des années

 

les jours traînent

marelle et ronde des pas sans résonnance

mais présents

mais là et bien là

joli chant de poussière

                  

                   

vie fragile qui tient comme une toux

avec dans les veines 

un silence d'enfant caché

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Y'a pas à dire, la Poésie agrandit l'espace. On a besoin de ça.
Répondre
J
Oui, plus que jamais !
Amitiés Carine Laure
A
C'est si juste, si vrai. Te lire c'est rencontrer les sentiments.
Répondre
J
Merci beaucoup Amélie. A bientôt;