Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Circé

Circé

Une des variantes du mythe d'Ulysse ; Circé lui donne un fils, qui plus tard, en abordant à Ithaque, alors qu'il pille l'île, tuera son père venu défendre le rivage. Il ne l'a, et pour cause, pas identifié.  

Les enfants sont ingrats.

 

Circé

je porte ton enfant et tu ne m’aimais pas

je le nourris d’un sang de joie et d’amertume

tu es pour toutes les femmes celui qui s’en va

tu te construis d’adieux

comme de fer de blé de batailles de pillage

sur toi, plaquées,

transparente armure

les larmes de Pénélope

celles de Calypso

de ta mère de ta nourrice

de ton porcher

jusqu’à celles ton chien…

 

à mesure qu’il grandit avec mon ventre

ton fils me donne une force de haine

l’envie de te voir mort

 

j’aurai donné un frère au vaillant Télémaque

pourtant

Ulysse aux mille fugues

à la course incessante

Ulysse le Fuyant

Ulysse le Nuage

l’enfant que je sens peser

ne sera jamais le nôtre

seulement le mien

 

patiente,

jour après jour

j’attends ton assassin.

 

Illustration : Anthony Jean

Anthony Jean - planches originales, dédicaces, illustrations, dessins (2dgalleries.com) 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Joëlle Pétillot


Voir le profil de Joëlle Pétillot sur le portail Overblog

Commenter cet article