Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'en ai jusqu'aux genoux, dit-elle

J'en ai jusqu'aux genoux, dit-elle

Passage des innocents

Passage des innocents

Marcher dans cette obscurité revient à se mettre en danger, entendre les nocturnes pousser leur longue note acérée ou funèbre ; ce cri lourd de tant de douleur que la peur d’eux les a vus, en une époque supposée plus barbare que la nôtre, crucifiés aux...

En savoir plus

Les jours différents des autres -17-

Les jours différents des autres -17-

8 juin : Deux heures. Un bruit de moteur derrière nous. Un camion l’arrête dans le chemin qui conduit à notre champ. Un moment après, mon nom traversant l’ombre vient me secouer au pied d’un pommier. C’est un brigadier de la 410 qui l’a lancé après moi,...

En savoir plus

Les jours différents des autres -16-

Les jours différents des autres -16-

La légèreté, le regard parfois tendre et amusé, se désabusent doucement à mesure d’une avancée pénible. L’angoisse gagne, mais toujours, ces raccourcis dans l’expression, ces trouvailles de mots, tes jolies tournures. Même dans la peur, on est un monsieur...

En savoir plus

Futur simple

Futur simple

Sillons, rides et parchemins...♪♫♪

Sillons, rides et parchemins...♪♫♪

Rivoli, pas loin de Concorde. Je traverse la foule, ou je la suis: difficile à dire tant le flot est mouvant. On m'attend, mon pas sonne en silence sous les arcades vénérables mangées de touristes, de klaxons, d'éclats de voix, de verres, de rires. Au...

En savoir plus

Les jours différents des autres -15-

Les jours différents des autres -15-

26 mai J’ai mangé des FRITES au restaurant, et vu à l’œil nu la TOUR EIFFEL . 1er juin Nous sommes depuis le matin à Lyons-la-Forêt, charmante petite ville en bordure de forêt, aux maisons de bois et de briques et qui a un petit air d’opérette et de week-end...

En savoir plus