Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La nuit en couleurs

Dresseur de gouffres

 Dresseur de gouffres

A Rudy. Voilà un petit collage pour illustrer notre devise, tu sais : "nous deux contre le monde entier". J'avais écrit cela dans le premier écrit que tu as inspiré, cet "enfant-lumière" qui a eu plusieurs vie, ce qui pour moi est une grande fierté. Rudy,...

En savoir plus

Couvercle-ciel

Couvercle-ciel

Couvercle-ciel Sous les flaques Gravée aux semelles L’attente Fait parler tout le corps À l’envers. Le chant des toits traversés de murmures Ta main sûre Paume refuge L’eau de ton regard-source Tu me faisais Douceur d’attache Une cour intérieure Chaque...

En savoir plus

Fenêtre sur jour

Fenêtre sur jour

Écrits d'écrits

Écrits d'écrits

Aimer un livre et le faire savoir n’est pas chose aisée, quand on connaît l’auteur ; encore que ce terme de « connaître » s’avère inapproprié, une vie n’y suffit pas toujours. Mais voilà : dès que nous nous lûmes, nous nous plûmes, et ceci se conforta...

En savoir plus

Vogue vague

Vogue vague

J’avance sans savoir, comme on vogue. Il bruine doux sur ma vacuité, et j’imagine qu’il pourrait suffire d’élever une main pour que le monde fasse silence, sans même un murmure de rivière, une brise feuillue, un pépiement. Mais il resterait les vivants,...

En savoir plus

Écrits d'écrits

Écrits d'écrits

J’aimais Courbet, sans être extasiée devant toute ses toiles. « L’enterrement à Ornans », par exemple, me semblait glaçant : trop grande technique, personnages figés, étrangeté du chien... Pourtant, ses autoportraits, certains paysages, les abîmes de...

En savoir plus

Sfumato

Sfumato

Carambole ♪♫♪♫

Carambole ♪♫♪♫

Parais, que je te carambole Que je te titille et te morde Que je te parle en paraboles Viens un peu là que l’on s’accorde Ton mi et mon ré accolés L’accord parfait en lit majeur La demi-pause supposée Sera décomptée au vainqueur Viens là que je te chromatise...

En savoir plus

Bonnes feuilles

Bonnes feuilles

Élever la main pour que l'univers se taise. Soudain, le plus rien des mots accoisés. Juste leurs courbes sur du blanc, la valse d'encre sur un livre. Quelque part, des voix. Sur l'écran, des voix. En soi, des voix. Couper le choeur sifflant de ces ombres...

En savoir plus

Chien de nuit

Chien de nuit

Un jour la bouche rendit un bruit de caillou. Les larmes avaient fui ailleurs, plus assez de force pour monter aux yeux. La main posée sur la poitrine ne recevait que du vide, rien ne battait. Sauf ces craquelures, les cendres mêlées à la terre, du sang...

En savoir plus