Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poesimages

Peut-être, mais

Le ciel était si bleu qu’il paraissait mentir. Mais toi qui m’embrassais, que savais-tu du soleil ? Qu’ignorais-tu de nous ? Quelle vie celais-tu dessous tes yeux ouverts, dans ce sommeil des mots que l’on ne choisit pas ? L’inconnu palpitait dans ce...

Lire la suite

La maison vide

La maison vide

Tout péter

Tout péter

Tout péter la peinture du vieillir le bonjour au voisin le merci à la dame l’ordre des saisons le tablier gras du quotidien l’usure tout péter le bord des choses la peur du temps pulvériser au champ de mines le souvenir-rasoir la barbaque d’amertume tout...

Lire la suite

Circé

Circé

Une des variantes du mythe d'Ulysse ; Circé lui donne un fils, qui plus tard, en abordant à Ithaque, alors qu'il pille l'île, tuera son père venu défendre le rivage. Il ne l'a, et pour cause, pas identifié. Les enfants sont ingrats. Circé je porte ton...

Lire la suite

Secret de ruines

Secret de ruines

Sur l’herbe inégale vague un secret de ruines toujours enceintes du passé d’où monte quelle que soit la lumière ou l’ardeur d’une saison la trace des langues perdues celle des promesses oubliées dont parfois bien cachées la griffe entame le blanc des...

Lire la suite

Toi, rouge

Toi, rouge

Toi , rouge fait de mille rouges j’ai mille vies à ne pas finir mille routes à tisser mille frissons à gémir avant de dévorer l’aube à l’heure des possibles Illustration : peinture de Pierrette Jacqueson

Lire la suite

La rame

La rame

Dans les wagons serrés on dit aussi « la rame » peut-être parce que c’est marin la rame remonte l’océan des distances aux coquillages étranges d’où nul n’entend jamais la mer sur la barre métallique s’enroulent les douleurs la buée des doigts les rêves...

Lire la suite

Iris

Iris

Illustration : sculpture de Stéphanie Roche-Pétillot Tu portes haut la beauté divine traversière aux pas de nuées drapée de l’enfance des couleurs présence ensoleillée dans le balbutiement des fontaines porteuse de mots comme d’autres sont porteuses d’eau...

Lire la suite

Infime infini - Ukyio -

Infime infini - Ukyio -

Le papillon coud le jardin poétique du fragment la feuille la fleur chaque île où il se pose ne plie pas ou à peine infime foudroiement brise ou brisure que dit la lumière à ce livre sans milieu ouvert fermé vivant que mes pieds sont de glaise je n’ai...

Lire la suite

Petit Oeuvre

Petit Oeuvre

Les doigts gantés d’un brouillard blanc dansent dans la farine. L’odeur poivrée de la levure pique un peu au début. Palper, mêler, pétrir : nous voici démiurge. Quelque chose rebondit sur la paume des mains, un doux chaos se troue, remonte, se replie...

Lire la suite