Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poesimages

Cache cache

Cache cache

Une ombre peintre branche sur le blanc l'âme d'une seconde vivant brouillon tatoue l'immaculé qui bouge mais tout disparaît vite la lumière écrit sur une sculpture de vent et ils n'achèvent jamais rien.

Lire la suite

Voix des rivières

Voix des rivières

Un bruit de page tournée coupe le silence en deux le vent plie le jardin sur quel fil le poser après ? Ici règne un calme zébré de moteurs. Dans mes oreilles survivent la voix des rivières les hivers feutrés de neige au-delà des vitres flammes aux bruit...

Lire la suite

Arme-soeur

Arme-soeur

Éclusiers que nous sommes toujours à régler les niveaux remplir les parenthèses faire jouer les rouages l’amour viendra pile à l’heure du plus tard quelquefois ligoter la lumière relève de la magie mais ça marche quand on regarde l’eau. Patience, mon...

Lire la suite

Revue des différents silences

Revue des différents silences

La porte qu’on n’ouvre pas la porte veille tout verrou dehors et rien ne surgira de ces fantômes sans cris ni des gouffres où ils vivent.

Lire la suite

Station d'essence

Station d'essence

Station d’essence, sommeils amputés chaque voiture sa silhouette le chemin su par cœur au point qu’on ne le voit pas on roule on ne roule plus voitures morses, le long ruban point, trait, point le lent écoulement galop de chien après les ombres dans les...

Lire la suite

Ce serait ça ?

Ce serait ça ?

Ce serait ça, les rêves ? Quelque chose devenu possible, clair ou non, pour une simple question d’heure, de moment. Un siège surréaliste posé sur la noirceur des choses entre deux temps d’une musique d’absence et cette mémoire contraire que nous avons,...

Lire la suite

Le chant des multitudes

Le chant des multitudes

Le chant des multitudes l’autre rive, brume un jour terrible on crèvera le brouillard tout peut attendre le pire de l’obscur la clarté folle le doux ronron petit chaos sur du vivant depuis la face cachée du vent le vaste rot des profondeurs tout remonte...

Lire la suite

Libre libellule

Libre libellule

Beauté du Diable (La chute)

Beauté du Diable (La chute)

L’idée de cette lumière tenue de Toi m’était insupportable. Ces dix mille étoiles à mon front par ton seul vouloir m’écorchaient comme une brûlure. Je suis un ange qui sait la douleur. Je tomberai avec un sifflement de serpent, avalé par la nuit qui est...

Lire la suite

L'or sur le verre

L'or sur le verre