Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Top articles

  • Petite chronique des grandes hontes - 32 - Les heures passent-elles, pastel…

    19 octobre 2020 ( #Petite chronique des grandes hontes )

    L’automne avance à pas de géant, rouille les contours, le soleil pointe après une longue période de gadouille ; dans mon jardin, un trille ou deux fait ressembler Octobre à Mai, au moins à l’oreille. Gazouillis, mousse, volute, sonate, colchiques. Pourquoi...

  • Nausicaa

    12 octobre 2020 ( #poésimages )

    Je suis le palmier d’Ulysse. Il y eut une envolée de tissu, de cheveux, de cris. Mes servantes ont fait claquer leurs voiles, nefs aux pieds délicats happées par le chemin. Me voici, seule verticale sur l’horizon de l’île. Tu marchais vers moi couronné...

  • Dernière pluie

    06 septembre 2020 ( #poésimages )

    Une rue banale poudrée de pluie qui broie les joues dépose sur le trottoir brûlé une sclérose en flaques une odeur de goudron monte en petite fumée s’ensuit un pressentiment d’automne dans les voix resserrées les corps penchés maladroits moins d’espace...

  • La nuit d'Icare

    28 août 2020 ( #poésimages )

    La mer m'entraîne dans ses bras de vagues au creux de profondeurs ignorées d’elle-même. Je suis tombé sans un cri, comme mes ailes. La chute était belle ; l’espace tient des villes, de hautes montagnes noyées de glaces, des ports ne sachant que le bleu....

  • Dépose minute

    23 juin 2020 ( #Réflexions-fêtes )

    On vient là déposer les minutes, pour les reprendre un peu plus tard ? Un si joli mot composé pour dire l'arrêt, les passagers qu'on crache, le coffre ouvert dans la foulée, cette chirurgie voiturière propre aux départs, on enlève un organe à poignée,...

  • Panache

    29 mai 2020 ( #poésimages )

    D’une branche à l’autre du chagrin la rousseur s’éloigne et fait comme une entaille dans le dos. Les larmes qui ne viennent pas, rivière sèche ou torrent caché ? Il est joli, l’affût du deuil bondit, s’accroche retombe va vite à disparaître... remballe...

  • Continent noir

    12 mai 2020 ( #Réflexions-fêtes )

    Le beau cri noir de volupté… Une note profonde se survit en suavité tonique, violence dans la douceur qui fait les yeux fermés, au moins pour la première bouchée, juste à l’instant où l’on croque. Doublement du plaisir par celui de l’annonce : croquer...

  • Méduse

    15 avril 2020 ( #poésimages )

    Que disent les serpents de ta tête, Méduse sur le noir de pierre de tes yeux le sang de blessures anciennes tapit ta bouche grotte-cri toujours ouverte Ils crachent l’air et le déchirent Méduse au visage souffrant la haine en toi que rien n’apaise palpite...

  • Voix des rivières

    31 mars 2020 ( #poésimages )

    Un bruit de page tournée coupe le silence en deux le vent plie le jardin sur quel fil le poser après ? Ici règne un calme zébré de moteurs. Dans mes oreilles survivent la voix des rivières les hivers feutrés de neige au-delà des vitres flammes aux bruit...

  • Arme-soeur

    30 mars 2020 ( #poésimages )

    Éclusiers que nous sommes toujours à régler les niveaux remplir les parenthèses faire jouer les rouages l’amour viendra pile à l’heure du plus tard quelquefois ligoter la lumière relève de la magie mais ça marche quand on regarde l’eau. Patience, mon...

  • Petite chronique des grandes hontes -31- La vie rêvée d'Orange

    09 mars 2020 ( #Petite chronique des grandes hontes )

    Il y a peu, j’ai eu un souci de télécommande. Ma pudeur est grande, aussi ai-je attendu pour en parler que le temps lave un peu ma blessure. Ce jour là, j’étais face à l’écran, appuyant sur un numéro de chaîne pour connaître l’état du monde, habituée...

  • Station d'essence

    05 mars 2020 ( #poésimages )

    Station d’essence, sommeils amputés chaque voiture sa silhouette le chemin su par cœur au point qu’on ne le voit pas on roule on ne roule plus voitures morses, le long ruban point, trait, point le lent écoulement galop de chien après les ombres dans les...

  • Ce serait ça ?

    25 février 2020 ( #poésimages )

    Ce serait ça, les rêves ? Quelque chose devenu possible, clair ou non, pour une simple question d’heure, de moment. Un siège surréaliste posé sur la noirceur des choses entre deux temps d’une musique d’absence et cette mémoire contraire que nous avons,...

  • Le chant des multitudes

    24 février 2020 ( #poésimages )

    Le chant des multitudes l’autre rive, brume un jour terrible on crèvera le brouillard tout peut attendre le pire de l’obscur la clarté folle le doux ronron petit chaos sur du vivant depuis la face cachée du vent le vaste rot des profondeurs tout remonte...

  • Chronique ta malle, Patrice Maltaverne

    14 février 2020 ( #Chroniques "Le bal des choses immobiles " )

    Publié par les Éditions Alcyone dans sa collection Surya, "Le bal des choses immobiles" (beau titre) est le premier recueil de poèmes édité de Joëlle Pétillot, après plusieurs romans parus par ailleurs. Il s'agit d'un assez court recueil de poèmes en...

  • Le jour opéra, Alain HOAREAU

    24 janvier 2020 ( #Écrits d'écrits )

    Alain HOAREAU Le jour opéra Poème en cinq actes Éditions L’Harmattan Ce matin, j’ai relu. J’aime à lire de la poésie le matin : il est vrai que ces lectures matutinales sont bien souvent des relectures, voire des lectures constantes : certaines ne quittent...

  • Beauté du Diable (La chute)

    16 janvier 2020 ( #poésimages )

    L’idée de cette lumière tenue de Toi m’était insupportable. Ces dix mille étoiles à mon front par ton seul vouloir m’écorchaient comme une brûlure. Je suis un ange qui sait la douleur. Je tomberai avec un sifflement de serpent, avalé par la nuit qui est...

  • Petite chronique des grandes hontes- 30- Mytho jolie

    23 novembre 2019 ( #Petite chronique des grandes hontes )

    J’étais dans la trentecinquaine, soit il y a vingt-cinq minutes. J’avais une fille, que j’ai toujours, ce dont je me félicite chaque matin. Troisième d’une fratrie composée de deux frères ainés. Ce qui l’a rendue résistante, guerrière, batailleuse, obstinée,...

  • Le silex des jours, Philippe Colmant

    22 novembre 2019 ( #Écrits d'écrits )

    Lorsqu’il nous est donné de lire de la poésie, qui s’invite ? Thématiquement s’entend. En vrac : le temps, la mer, la mort, les arbres, le ciel, les oiseaux. Sans oublier la pierre, les chemins creux, les morts, les vivants, le passé, l’enfance, l’humanité,...

  • Sans boussole

    18 novembre 2019 ( #poésimages )

    Quelqu’un fait de constance et de respiration a passé dont les veines coulent comme des fleuves. Lui survit un battement d’étoiles ou peut-être rien. Possession, lente et malade signature. Rester, juste rester au milieu de soi le plus nu possible. Le...

  • Défaites vous

    17 octobre 2019 ( #poésimages )

    La maison porte son cœur d’automne, alenti sous une pluie fine poudrant les fenêtres sans un bruit. Dehors un gris têtu arase le jardin de son absence de roux, de lumière, de nuance. Ne brillent plus qu’un reste de vert mouillé, un arbre malheureux, les...

  • Petite chronique des grandes hontes -29- Je t'aime, moine...

    10 juillet 2019 ( #Petite chronique des grandes hontes )

    C’est une histoire de capucins. Pas les lièvres : les moines. Introduction allitérative s’il en fut : ceci se passait en Sicile. Trois acolytes : mon blanc chevalier, notre meilleur ami et votre servante. D’Agrigente à Sélinonte, éblouissement. Mer bleu...

  • Traquer l'aurore

    27 juin 2019 ( #poésimages )

    Dans les nuits près de toi je veux traquer l'aurore Nous deux les yeux ouverts au nord de son plain-chant Le sommeil est trop loin pour écraser le corps Les ruisseaux sont la plaie le gouffre et l’océan Je te retrouverai où que soit ton empreinte Je ne...

  • Mots de chien

    21 juin 2019 ( #poésimages )

    Survivre de boue n’est pas le fait de tous. Il y a à prendre, et beaucoup, dans l’encre et les paroles, l’obstination à soigner la béquille orgueil pour ne pas claudiquer. Panser, boucher, replâtrer, recoudre, les jours où la ballerine en soi danse trop...

  • Fais passer

    06 juin 2019 ( #poésimages )

    - Je suis là ! - J'envoie - Fais passer ! - Je commence par... - L'enfance, les douleurs, les souvenirs qui blessent... - A l'eau ! - Non, je pars avec. Si je les laisse ici, je ne serai plus moi. - Les cicatrices aussi ? - Oui. - Je suis là. Envoie !...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>