Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Top articles

  • Les jours différents des autres -17-

    20 septembre 2015 ( #Carnets de guerre de mon père )

    8 juin : Deux heures. Un bruit de moteur derrière nous. Un camion l’arrête dans le chemin qui conduit à notre champ. Un moment après, mon nom traversant l’ombre vient me secouer au pied d’un pommier. C’est un brigadier de la 410 qui l’a lancé après moi,...

  • Les jours différents des autres -16-

    15 septembre 2015 ( #Carnets de guerre de mon père )

    La légèreté, le regard parfois tendre et amusé, se désabusent doucement à mesure d’une avancée pénible. L’angoisse gagne, mais toujours, ces raccourcis dans l’expression, ces trouvailles de mots, tes jolies tournures. Même dans la peur, on est un monsieur...

  • Les jours différents des autres -15-

    01 septembre 2015 ( #Carnets de guerre de mon père )

    26 mai J’ai mangé des FRITES au restaurant, et vu à l’œil nu la TOUR EIFFEL . 1er juin Nous sommes depuis le matin à Lyons-la-Forêt, charmante petite ville en bordure de forêt, aux maisons de bois et de briques et qui a un petit air d’opérette et de week-end...

  • Petite chronique des grandes hontes- 12 - Mes pères, ces héros

    17 août 2015 ( #Petite chronique des grandes hontes )

    En ce matin d’Août radieux, (traduisez depuis l’aube-grisaille clôturant une insomnie), me revient Dieu seul sait pourquoi un souvenir. Lointain, mais douloureux pour m’avoir révélé ceci : nos pires hontes peuvent trouver leur source au sein de nos propres...

  • Les jours différents des autres - 14 -

    14 août 2015 ( #Carnets de guerre de mon père )

    Retrouvé à Dieudonne, après une enième errance, le « distingué sapeur Cousillon » tout en te faisant siroter un Bordeaux déniché dans un lieu connu de lui-seul, te narre sa propre épopée…Et puis, tu bois du lait, tu chasses le parachutiste, ton adjudant...

  • Les jours différents des autres-12-

    24 juillet 2015 ( #Carnets de guerre de mon père )

    Tu progresses, tu avances, tu tournes quand même en rond, toujours dans l’ignorance de ce qu’il doit t’advenir, dans ce qu’il faut bien qualifier d’incurie militaire et de bordel ambiant…. Tu arrives quand même à t’auto-étonner, notamment dans d’insoupçonnées...

  • Vous êtes là

    31 mai 2015 ( #poésimages )

    J'ai quitté la maison silencieuse, j'y ai laissé quelqu'un qui me connaît par cœur, à qui parfois je ressemble, paraît-il. Nous sommes sœurs, fusionnées, pourtant riches de nos dissemblances. Entre nous dix-sept années et des souvenirs. Certains communs,...

  • Les jours différents des autres - 11 -

    29 mai 2015 ( #Carnets de guerre de mon père )

    Les pérégrinations hasardeuses continuent, d'où l'on sent ton agacement devant le vaste foutoir initié par l'imbécillité de l'armée. Compères de crayons connus dans ces remous, pique-nique à plat ventre et chevaux-espions, rien ne t'est épargné, pas même...

  • Les jours différents des autres- Manuscrit- 10

    20 mai 2015 ( #Carnets de guerre de mon père )

    Cette fois l'errance prend un tour plutôt comique, malgré les ruines et grâce à la débrouillardise du décidément indispensable Balduzzi, dit Baldu... Dessin du narrateur lui-même, bien sûr. 18 mai (1940) Compiègne. Il est une heure, tout dort. Nous avons...

  • Petite chronique des grandes hontes -11- La gymnastique holistique-

    13 mai 2015 ( #Petite chronique des grandes hontes )

    Honte ancienne, et surtout, drôlatique. Comme elles ne le sont pas toutes… Je travaillais alors dans un établissement hospitalier aussi impressionnant que vénérable dans son jus architectural en partie XIXème, vitrine gérontologique pour l’Europe entière,...

  • Les jours différents des autres-cahiers manuscrits- 9

    06 mai 2015 ( #Carnets de guerre de mon père )

    Tu voyages en autobus dans des conditions surréalistes, bien que trop réelles. Dans ton périple soldatesque, les larmes des femmes te touchent, la stupidité, l'inhumanité, la discourtoisie des hommes, de certains hommes, t'indisposent... Je continue ce...

  • Les jours différents des autres -(cahiers manuscrits)- 8

    27 avril 2015 ( #Carnets de guerre de mon père )

    Je t’ai laissé dans ce qui précède en homme heureux des retrouvailles avec ta femme, tes enfants. Ils sont deux : mon frère Michel, âgé de 4 ans, ma sœur Françoise, minuscule de quelques mois apeurée par « le monsieur harnaché de cuir » qui la « séduit...

  • Mots griffés sur les images de Pascal Livani

    12 avril 2015 ( #poésimages )

    C ' est une usure Une surface balayée de griffure Quelque chose qui se met à nu. Ainsi comme aux humains l'usure s'avoue, se dévoile, ainsi voit-on, comme une image d'impudeur, ce qu'il y a sous le lisse, l'uni, peut-être le froid. Et l'ironie est là....

  • Mi-graine

    09 avril 2015 ( #Réflexions-fêtes )

    Voilà ce que je veux t'écrire depuis longtemps : « barre-toi. » Tu me pourris la vie depuis des années. Tu m'as gâché un nombre incommensurable de moments qui auraient pu - auraient du - être lyriques, ébouriffés, débordants... Et je me suis retrouvée...

  • Petite chronique des grandes hontes -10- On s'en fish ?

    13 mars 2015 ( #Petite chronique des grandes hontes )

    Sans cultiver outre mesure le passé, il arrive parfois que me reviennent d’anciennes années, si loin si proches, comme le temps passe et mon dieu et à part ça, ça va. Plusieurs décennies plus haut, je travaillais à l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris,...

  • Un seul désert

    09 mars 2015 ( #poésimages )

    Un jour, j’échangerai Toutes les nuits qui dorment en moi Contre celles du dehors Toutes les nuit des autres En un seul désert Une nuit, je partirai jusqu’au sommeil Pas de rêves, S’il vous plaît Aucun Ainsi pas de blessure Et l’oiseau-cicatrice Ira voler...

  • Petite chronique des grandes hontes - 9- PABLO...

    03 mars 2015 ( #Petite chronique des grandes hontes )

    Je suis dans un appartement occupé il y a des décennies, lors d'une autre vie. Tout est resté intact, je sens sous mes pieds le contact de la moquette verte, je vois la toile de jute au mur, la fenêtre en rotonde. Il fait nuit noire, mais ça ne me gêne...

  • Les jours différents des autres -7- et dernier feuillet

    01 mars 2015 ( #Carnets de guerre de mon père )

    25 novembre 39 Je suis sortant. Un dernier tour à la cantine avant de partir pour la récolte des croissants à l’usage des copains qui ne peuvent se lever. Une poignée de mains à chacun et je pars d’un pied guilleret à la recherche du bureau qui me livrera...

  • Les jours différents des autres- 6

    25 février 2015 ( #Carnets de guerre de mon père )

    Tu viens de quitter l'hospice de Guise, laissant derrière toi un motard intransportable... Je ne redirai plus ici combien il est émouvant pour moi de poser mes pas dans les tiens. Ta jeunesse d'homme déjà mari et père aurait du se passer autrement. Inconnu...

  • Les jours différents des autres, 5

    16 février 2015 ( #Carnets de guerre de mon père )

    Je t'ai quitté à-bas de ton cheval, le coude abîmé. Tu es évacué vers un hôpital... Je sais l'avoir dit bien des fois, je n'ai pas connu le jeune homme que tu étais, mais il y a des passages, dans ce qui suit, où je te retrouve pleinement. Mes aînés,...

  • Les jours différents des autres, 4

    10 février 2015 ( #Carnets de guerre de mon père )

    Je t'ai laissé couché dans la paille, après un tour à l'estaminet. Suite, donc, de ton quotidien de soldat, en 1939, dans une campagne morne. Tu ne sais pas encore que les barbelés t'encercleront, peu de temps après, pour te voler l'enfance de tes deux...

  • Les jours différents - suite-

    20 janvier 2015 ( #Carnets de guerre de mon père )

    Loÿs Pétillot, jeune homme, jeune père de mes deux aînés, vit son premier jour de soldat à la fin d'un mois d'août particulier, celui de 1939. Dans l'écrit précédent, la voiture de son beau-père, une 202, en s'éloignant, "coupait le dernier lien qui le...

  • Petite chronique des grandes hontes, 8. La chair de ma chair, oups !

    18 octobre 2014 ( #Petite chronique des grandes hontes )

    Il était une fois dans une vie très ancienne, parce que mon unique fille, désormais femme radieuse, était alors une frimousse de treize mois et quelques... Après une journée de travail bien remplie, et sans doute préoccupée par un dossier importantissime...

  • Petite chronique des grandes hontes ,7. J'enlève le bas.

    04 octobre 2014 ( #Petite chronique des grandes hontes )

    Il y a peu, j’ai appelé l’Amie, celle des années anciennes comme actuelles, celles dont j’ai déjà évoqué la présence à Venise, par exemple. Mais nous vécûmes elle et moi de nombreuses virées en filles et lors de ce coup de fil très bref –deux heures et...

  • Putain d'ange

    30 juin 2014 ( #Trousse-chemise )

    L’humanité qui boite au mur Appuie ses rêves en haillons Sur le béant de ses blessures J’aimais Hommes touchants de mésusage Toucher En fée des chapardages Vos corps tendus Vos mains-carnages Je happais depuis la fenêtre Où je guettais Vos pas-sonnettes...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>