Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Top articles

  • Silence contre

    25 juin 2018 ( #poésimages )

  • Sud

    18 avril 2018 ( #poésimages )

  • La marge

    16 août 2017 ( #poésimages )

  • Heure blanche, sourire noir

    24 mars 2017 ( #poésimages )

  • Poésie barbelée - Sans rime mais non sans raison

    05 octobre 2015 ( #Carnets de guerre de mon père )

  • Les pies phénomènes

    07 mars 2014 ( #poésimages )

    Elles traversent le jardin d'un vol sautillant et pressé, branche bien horizontale en bec, solidement tenue. On s'affaire, et ce n'en n'est pas une mince que de se construire le studio qui va bien, confort maxi et remplissage à l'avenant, pour la petite...

  • Lou la Louve

    03 décembre 2016 ( #Trousse-chemise )

    Lou la Louve a quelques amants Elle les aime, elle leur ment L'Un avait le regard limpide et un sourire-oiseau, un sourire à faire pousser des ailes à celui qui le reçoit. Elle l'avait eu à force de le vouloir. Toutes les filles le voulaient. Il avait...

  • Nommez vous

    12 novembre 2016 ( #poésimages )

    Désorientable À merci La ligne de suite est sans fin Elle trace Quelle émergence au coeur de nuit, quelle fraction, je ne sais pas. J'en compte un si grand nombre Alors que je n'ai pas encore vieilli. La route me dévore, elle ne m'attend plus. Le temps...

  • Détonnant voyageur

    06 janvier 2018 ( #poésimages )

    Je suis énorme de tout ce qui me manque dans cette vie d’où seules les routes ne sont pas absentes. Chaque seconde me dépouille de ce qui reste Le peu qui reste Le rien qui reste Je suis un presqu’humain qui avance nu, plus que mon sang et mes tripes...

  • Petite chronique des grandes hontes -14-Embrasse moâaatchii

    30 décembre 2015 ( #Petite chronique des grandes hontes )

    On peut rater bien des choses dans cette vie: un examen, un rendez-vous, un bus, une sortie d’autoroute, un rôti, un poème. Pas grave. Mais il en est une qui ne se peut louper, en aucune façon, jamais : j’ai nommé le baiser en général, et surtout, LE...

  • Écrits d'écrits

    28 avril 2019 ( #Écrits d'écrits )

    J’aimais Courbet, sans être extasiée devant toute ses toiles. « L’enterrement à Ornans », par exemple, me semblait glaçant : trop grande technique, personnages figés, étrangeté du chien... Pourtant, ses autoportraits, certains paysages, les abîmes de...

  • Porteuse d'océan

    24 octobre 2018 ( #poésimages )

    Je ne connais pas les ténèbres. Le noir tient dans ses profondeurs des fourmis d’étoiles et la lune aux mille visages, hantée d’une lumière qui n’est pas la sienne. Je ne connais pas le silence. Trop de chagrins et de joies humaines fauteuses de trop...

  • Objets !!!

    22 avril 2018 ( #Râlitudes et grognonages. )

    « Inanimés », qu’ils disaient. « Avez-vous donc une âme », qu’ils demandaient. Toute vie n’est qu’une quête de sens. J’aurai passé une partie non négligeable de la mienne à tenter de comprendre la sourde mais tangible hostilité des objets. Mystère insondable....

  • Petite chronique des grandes hontes - 22

    12 septembre 2017 ( #Petite chronique des grandes hontes )

    En dépit de perspectives dénuées du moindre intérêt, je partis ce matin-là d’excellente humeur au travail. Il importe ici, comme souvent dans les hontes Ivriennes, de rappeler certaines configurations de lieux : j’occupais à l’hôpital un appartement sis...

  • Lien d'émeraude

    06 décembre 2017 ( #poésimages )

    C’était un jour de forêt calme Juste le vent tiède ; vous deux Petite et grande côte à côte Et voilà qu’un lien émeraude Est venu comme la vie même Offrir sa sourde vie de bête Juste trois secondes, en bouquet L’enfant riait : La grande racontait des...

  • L'île

    28 juin 2017

  • Cache cache

    05 avril 2020 ( #poésimages )

    Une ombre peintre branche sur le blanc l'âme d'une seconde vivant brouillon tatoue l'immaculé qui bouge mais tout disparaît vite la lumière écrit sur une sculpture de vent et ils n'achèvent jamais rien.

  • Petit Atlas

    13 septembre 2019 ( #poésimages )

    Tendre vers tant de légèreté Qu'on pourrait provoquer D'un battement de cils Sa propre assomption. Soulève de tes épaules le plomb du monde Démets-toi du poids de la terre Vole, petit Atlas.

  • Bal à l'oreille

    18 juin 2019 ( #Écrits d'écrits )

    Pour la voix...

  • Petite tête

    10 janvier 2019 ( #poésimages )

    Si tu pouvais ne plus battre sur la vie douce chercher ailleurs Si sonne comme une presque fin de la gamme de la douleur Éparpille vite fais de moi un lambeau lapide je suis prête à te donner la pierre mais je sais ce ne serait plus drôle je sais Tu vas...

  • Écorce vive

    14 décembre 2018 ( #poésimages )

    Sinueux le cri lent bégaye Sa part d’amour inachevé Au soleil bas les mots s’empourprent La mer, le fleuve-temps, La voix de toutes les rivières Le décalque de nos vies brèves Rien ne se tait Jamais vraiment Car il n’est de vrai silence Que dans l’as...

  • Champs de bruine

    26 novembre 2018 ( #poésimages )

    La fenêtre est tendue d'un fin rideau de pluie. La voix laboure un champs de bruine Tandis que sur mes lèvres En brise-bise S'impriment les dentelles de l'eau.

  • Le blanc se tait, sur une toile de Stéphanie Pétillot

    16 novembre 2018 ( #poésimages )

    parfois ma main écoute je pose mes mains où rien ne bat que des fissures ma voix de papier a fait des cendres de nous et pourtant juste là sans chaussures pieds aussi nus que moi je sais voler.

  • Revue des différents silences

    27 mars 2020 ( #poésimages )

    La porte qu’on n’ouvre pas la porte veille tout verrou dehors et rien ne surgira de ces fantômes sans cris ni des gouffres où ils vivent.

  • Croisée

    05 janvier 2019

    À la croisée des hanches, des mains posées comme des barques. Un temps d’épaule où s’imprime le sommeil Un regard bleu-gris et ce qu’il reçoit d’azur L’été de ton œil parle Mon corps écoute

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>