Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Top articles

  • Petite chronique des grandes hontes 5 : redoutons les 3 suisses.

    21 mai 2014 ( #Petite chronique des grandes hontes )

    Certains jours, il y a complot. On ne discipline rien: ni ses gestes, ni les évènements, ni les gens: tout nous échappe, désobéit, se dérobe, se dépoile pour ne plus laisser que l'os à ronger de ce qui aurait du se passer. Aurait pu. Si seulement... Le...

  • Banque, banque. Petite chronique des grandes hontes, 4, hélas.

    14 avril 2014 ( #Petite chronique des grandes hontes )

    Les banques constituent des lieux glacials où officient des robots. Pourtant, il arrive qu'on s'y rende en sifflotant. Ce jour là... Ce jour là, au chaud dans ma bonne vieille voiture rouge, j'avais mis à profit la pause-déjeûner pour me rendre dans le...

  • L'avis du rail... Honte ferroviaire. Petite chronique des grandes hontes, 3. Clap.

    10 avril 2014 ( #Petite chronique des grandes hontes )

    Ça s'est passé il y a très longtemps. C'est un souvenir féroce. Ferroviaire aussi. Un train m'emportait alors, après une rude journée de travail et une nuit fort courte l'ayant précédée : rien d'inavouable, juste une fête joyeuse entre potes et potesses....

  • Petite chronique des grandes hontes, 2. Un inconnu nommé Nénesse...

    07 avril 2014 ( #Petite chronique des grandes hontes )

    Il arrive souvent qu'un rien pousse l'imagination : d'un détail incongru, fil infime abandonné sur un revers, feuille qui passe, on tire parfois la plus folle substance. D'aucun poussent le jeu jusqu'à devenir des écrivains majeurs à partir d'un gâteau...

  • Malice au pays des...

    17 mars 2014 ( #Réflexions-fêtes )

  • Sacré job

    17 février 2014 ( #Réflexions-fêtes )

    Cher non-journal Ce noir m'ennuie. Il est profond, sans âme, rongeant dans son infinitude. L'obsédant silence du rien, l'abyssal vertige du non-être, et moi au milieu comme un con. Trop longtemps que cela dure. J'aimerais œuvrer, mais cet abîme en moi...

  • Petites misères violettes

    28 janvier 2014 ( #Réflexions-fêtes )

    Si une femme maigre avec sourire surdoté, mais peu de lèvres, vous dit au détour d'une conversation : je m'inscris en faux , en secouant son drôle de voile noir... Barrez-vous ! --------- Parlons, parlons beaucoup, à débit frénétique. Remplir les blancs,...

  • Dessous chiqués

    26 janvier 2014 ( #Réflexions-fêtes )

    Chacun sait que les dessous affolent : la dentelle nacrée sur une chair rose, la noire dont les méandres savants révèlent la blancheur , les bretelles souples et satinées glissant avec tant de grâce sur une épaule offerte; tout attire la lèvre gourmande,...

  • Obéissants désordres

    22 janvier 2014 ( #Réflexions-fêtes )

    La folie, c'est comme le café : meilleur en grains. Penser à planter ces grains là sur des terres d'ailleurs, des déserts fertiles, des rivières affolées auxquelles rien ne résiste, surtout pas les raisonnables. Ceux là, gardons nous en. Ils ne savent...

  • Anges et listes (Agendadoux)

    16 janvier 2014 ( #Réflexions-fêtes )

    < Q ue dire aux anges ? Ils passent, et n'écoutent jamais. Pas moyen d'en placer une. Sans doute pour ça que chacun se tait. L e temps file. Les bas aussi. Réparer ? Pas question : ni horloge, ni talon. Que des erreurs d'aiguillage. L e fil du rasoir...

  • Lettres et esprit

    15 janvier 2014 ( #Réflexions-fêtes )

    Les imprimeurs sont inquiets, les fautes n'osent plus sortir. Elles restent dans leur coquille. Les virgules sont susceptibles. La preuve, apostrophez une virgule : elle se vexera, point. Entends-tu dans ma voix, là, cette vibration ? Une voix aux accents...

  • Conte de fée, conte d'effet (pervers)

    10 avril 2015 ( #Réflexions-fêtes )

    Les contes de fées sont structurants pour le développement de la psyché enfantine. Bien bien. Nous allons donc procéder à une revue de détail. Commençons par Blanche-neige ♪♫♪, il faut bien commencer par quelqu'un. Objet de la vindicte d'une marâtre narcissique,...

  • Riquet à la houppe, oups .

    21 mai 2015 ( #Réflexions-fêtes )

    Comme nous l'avons souligné il y a peu, les contes de fées sont équilibrants pour la gent enfantine. Après avoir soumis à votre réflexion les cas de Blanche-neige, Cendrillon, petit Poucet et autre Peau d'âne, nous allons consacrer la présente conférence...

  • Les jours différents des autres, 4

    10 février 2015 ( #Carnets de guerre de mon père )

    Je t'ai laissé couché dans la paille, après un tour à l'estaminet. Suite, donc, de ton quotidien de soldat, en 1939, dans une campagne morne. Tu ne sais pas encore que les barbelés t'encercleront, peu de temps après, pour te voler l'enfance de tes deux...

  • Les âmes nues

    22 avril 2017 ( #poésimages )

    Quel Nom traverse au loin les pierres ? Entre le bord hurlant et l’imprononcé des prières, la fragilité d’un seuil. Entre les haillons du paraître et l’aube des âmes nues dans leur dépouillement, un appel sous les arches parées de résonances. Entre la...

  • Un seul désert

    09 mars 2015 ( #poésimages )

    Un jour, j’échangerai Toutes les nuits qui dorment en moi Contre celles du dehors Toutes les nuit des autres En un seul désert Une nuit, je partirai jusqu’au sommeil Pas de rêves, S’il vous plaît Aucun Ainsi pas de blessure Et l’oiseau-cicatrice Ira voler...

  • Petite chronique des grandes hontes - 17- Poilée rustique

    15 février 2016 ( #Petite chronique des grandes hontes )

    Les heures passées en réunions stériles à l’époque de ma gloire professionnelle hospitalière gnagna me reviennent avec une acuité d’autant plus délicieuse que j’en suis à jamais dispensée. C’était la plaie, les réunions. Un calvaire. Je souffrais d’autant...

  • Petite chronique des grandes hontes 26- Compte à dérégler, Irlande. Prise 1

    15 mars 2018 ( #Petite chronique des grandes hontes )

    Harpe et flûte, Guiness et The Pogues, ploum, ploum ♪♫♪♫ Parce que c’est vous, je vous la fais à la Garcia Marquez : bien des années plus tard, je devais me rappeler ce jour lointain où… …Je ne fis pas connaissance avec la glace, contrairement au Colonel...

  • Petite chronique des grandes hontes- 25- Les zanzans

    31 janvier 2018 ( #Petite chronique des grandes hontes )

    Enfant, longtemps je me suis posée des questions, à défaut de me coucher de bonne heure. Était-ce lié à mon oreille interne ? Une distraction innée ? Une inaptitude ? Toujours est-il que certains mots me revenaient déformés avec facétie, comme si ma propre...

  • Petites absences

    26 février 2017 ( #poésimages )

    Le temps métronome Tictaque dans le silence Un conte pour enfant. Des voix entrent en résonance Trouent la croisée des murs Les petits pas serrés Tricotent le tour du monde sur un jardin soumis, le mien. Depuis une fenêtre Au chaud dans mes bras L'un...

  • Petite chronique des grandes hontes - 20 -

    07 février 2017 ( #Petite chronique des grandes hontes )

    Honte boulangère. Ce n’est pas la première, (cf ICI) Je la divulgue sans un atome de vergogne alors même qu’elle ne m’appartient pas. Bienvenue à tous dans ma part d’ombre. Où domine une sournoiserie aux proportions du désert du Sinaï. Je me souviens...

  • Mal de mer

    21 février 2017 ( #poésimages )

  • La papillonne

    28 octobre 2015 ( #poésimages )

    Le sommeil, château imprenable, coquette qui se refuse. Les pensées traversières D’un mur l’autre habitent là un moment, et volent sans brise Vers l’envers de tout. La petite fille blonde azurée d’un sourire, croisée un instant dans une ville au sud et...

  • Petite chronique des grandes hontes- 12 - Mes pères, ces héros

    17 août 2015 ( #Petite chronique des grandes hontes )

    En ce matin d’Août radieux, (traduisez depuis l’aube-grisaille clôturant une insomnie), me revient Dieu seul sait pourquoi un souvenir. Lointain, mais douloureux pour m’avoir révélé ceci : nos pires hontes peuvent trouver leur source au sein de nos propres...

  • Les jours différents des autres- 6

    25 février 2015 ( #Carnets de guerre de mon père )

    Tu viens de quitter l'hospice de Guise, laissant derrière toi un motard intransportable... Je ne redirai plus ici combien il est émouvant pour moi de poser mes pas dans les tiens. Ta jeunesse d'homme déjà mari et père aurait du se passer autrement. Inconnu...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>